L'infra d'Amazon n'a pas supporté le Prime Day (source : l'Informaticien)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Hier, Amazon a sévèrement dégusté… On a beau être un géant du cloud, il est certains jours où l’infra a du mal à tenir la charge. Amazon déclenchait son Prime Day, son grand jour de soldes. Des millions d’acheteurs se jetaient sur les promos… et les dysfonctionnements les suivaient de près

Le 16 juillet marquait l’ouverture des soldes sur Amazon, ce fameux Prime Day lors duquel le géant de l’e-commerce fait quelques milliards de dollars de chiffre d’affaires. Des bonnes affaires en pagaille, des millions d’internautes survoltés… Et en lieu et place du produit de vos rêves à -75%, une fenêtre d’erreur et... un chien.

Pendant plusieurs heures, le site e-commerce a connu de nombreux dysfonctionnements… qui touchaient également son service de VOD Prime Video mais aussi AWS. Amazon a reconnu l’existence de problèmes mais n’a à aucun moment officiellement communiqué sur le sujet. Il faut dire que pour un monstre sacré du cloud public, ce genre d’incident ne fait pas bonne presse.

L’infra d’Amazon en solde

Car selon la presse américaine, c’est bien l’infrastructure cloud d’Amazon qui n’a pas supporté correctement la charge. Sur Twitter, Amazon explique que « lors de la première heure du Prime Day aux États-Unis, les clients ont commandé plus de produits que l’année passée ». Le géant n’avait-il pas suffisamment anticipé la charge ? La situation est revenue à la normale dans la nuit (à l’heure française).

Newsletter BeeNet

Parait uniquement lorsque nécessaire. Nous ne partagerons jamais vos données.

Politique de confidentialité

© 2016 - 2018 BeeNet Consulting. Tous droits réservés.

Recherche

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.